communiqué du 3 mars 2021

Une fois de plus nous déplorons les décisions de prélèvements qui, comme expliquées et démontrées depuis des années, sont inutiles et inefficaces. https://www.seashepherd.nc/post/gestion-du-risque-requin

Nous avons maintes fois proposé de réelles mesures, pérennes et non létales ayant déjà fait leurs preuves auprès de vrais spécialistes. Nos demandes de réunions restent depuis des mois lettres mortes, les associations pourtant si utiles au territoire ne sont pas écoutées, la majorité des calédoniens qui expriment le souhait de ne ni prélever ni déclasser n'est pas écoutée.

Notre pétition pour dire non à l'abattage des requins a été signée par plus de 53 000 personnes ! Quand les calédoniens seront-ils entendus ? Depuis des années, nous alertons les autorités sur les problématiques du feeding (rejets de déchets organiques aux rivières, mises à l'eau, plages et îlots) et sur le nombre croissant d'usagers du lagon et qu'une cohabitation Hommes/milieu naturel doit être réfléchie. Quand serons-nous écoutés ?

Assurer la sécurité des usagers du lagon, oui. Le faire sans connaissance ni sans réelles études d'impacts environnementaux, non.

Des solutions alternatives existent, et elles ne sont pas létales. Elles ne sont pas non plus liberticides car sensibiliser les gens sans les verbaliser est un non-sens (les contrôles de police pour les automobilistes afin de vérifier les permis et les taux d’alcoolémie en sont un parfait exemple.) Nous profitons du lagon qui est un environnement naturel avec des animaux sauvages. Ce ne sont pas aux animaux de s’adapter, c’est à nous de réfléchir à la meilleure cohabitation possible. Tuer ne résoudra rien tant que les vrais problèmes ne seront pas traités et donnera un faux sentiment de sécurité aux usagers.

Arrêtons de considérer le lagon comme un terrain de jeu et prenons conscience de notre responsabilité face aux enjeux de préservation d'un milieu naturel exceptionnel, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Quelle image de la Calédonie souhaitons-nous transmettre ?

Pour les Océans...